lesnews2014demila

lesnews2014demila

Ma sculpture d'Hayange peinte en bleu par la municipalité FN

1) Préambule

« Source de vie » sculpture fontaine d’Hayange

 Propos artistique :

Je réalise toujours une œuvre en fonction de leur emplacement, de son environnement, de « l’esprit du lieu », (expression utilisée par les land artistes) et de ses éléments culturels et sociaux.

En 2001, dans le cadre du réaménagement du centre ville, la municipalité d’ Hayange a souhaité la réalisation d’une sculpture.

 

Au cours d’entretiens préparatoires avec Philippe David, maire d’Hayange à cette époque, nous sommes tombés d’accord pour que cette sculpture soit une fontaine et qu’elle reflète à la fois l’identité industrielle de la commune, c’est à dire la métallurgie, son passé minier et ses  espoirs d’avenirs. Sur ce dernier point il a été évoqué l’eau d’exhaure des anciennes mines. Une eau de qualité, qui permet, entre autres,  la satisfaction des besoins en eau potable, quasiment gratuite, le soutien des débits des rivières et  la dilution de la pollution. L’idée de la volonté  créative de la ville devait également apparaître.

Sculpture « Source de vie ».

 

1) L’activité industrielle est représentée par la partie métallique de l’œuvre (de « l’inox »).

C’est  cette partie de la sculpture qui puise l’eau, la canalise et la projette hors de terre, symbolise le travail efficace de l’homme de ce bassin industriel où le métal a une place prépondérante.

2) Le gros bloc de pierre symbolise la terre, Gaïa féconde de ses richesses souterraines. Le trou qui traverse ce bloc représente une galerie de mine traversée par de l’eau (d’exhaure) cristalline aux vertus énoncés par  Gaston Bachelard (« l’eau et les rêveries du repos »). 

3) Cette eau se déverse sur un œuf pour le féconder et assurer l’avenir créatif de la commune.

 

a) La sculpture en inox comporte des « signes » (mon écriture chorégraphique) : des danseurs de la joie de vivre ici.

b) Le bloc de pierre est également gravé de signes, l’Homme marque sa présence  sur la pierre depuis des temps immémoriaux. Le passé, ancien ou récent est à respecter !

Par ailleurs, le travail sur la pierre révèle son identité, multiple pas ses aspects, ses couleurs, son rendu.

c) L’œuf est la forme parfaite par excellence, il est en pierre, forcément en pierre, de cette matière minérale enfouie dans le sol dont on a tiré tant de richesses dans la région.

2) En juillet 2014

Le maire d'Hayange, trouvant cette sculpture affreuse, décide de la peindre... sans m'en avertir.

Une pétition est lancée par "Les Sentinelles de la paix" www.lessentinellesdelapaix.org 

 

Pétition :

La municipalité d’Hayange vient de faire la démonstration du non respect d’une oeuvre d’art et de sa propriété morale et intellectuelle. (art. L.121-1 et L.121-5 du CPI)

Sans  demander l’autorisation à l’artiste Alain Mila, elle a peint une partie de sa sculpture. En plus du non respect de l’œuvre, il y a un préjudice moral. En effet, Alain Mila est connu pour ses idées  humanistes ; ses œuvres, ses actions artistiques et sa démarche sont empreintes de valeurs qui sont à l’encontre des idées et de l’image du Front National.  Inscrit au registre des « Citoyens du monde » il est aussi est à l’initiative d’un mouvement international artistique et citoyen  pour la paix : « Les sentinelles de la paix. Une pierre posée n’est pas jetée ».

Nous vous proposons d’entrer en résistance culturelle comme l’ont déjà fait artistes et citoyens d’Hayange et sa région pour que la mairie d’Hayange retire cet affront fait à l’œuvre de l’artiste en particulier et à l’art en général : Soyons nombreux à dénoncer cet acte !

 

3) Communiqué du 11 août 2014.

Le maire d’Hayange, contrairement à ses premières réactions, annonce qu’il accepte d’enlever la peinture de ma sculpture. Il reconnaît ainsi, (avant que le Tribunal n’ait eu à les lui faire savoir), les droits du Code de la Propriété Intellectuelle.

Grâce à tous les signataires de la pétition lancée par les « Sentinelles de la paix », à Madame la Ministre de la Culture qui a bien fait son travail, à vous tous qui avez soutenu ma démarche, nous avons abouti à faire reculer  le FN sur leurs velléités « culturelle de haute volée ».

Au delà de cette sculpture, c’est une victoire pour la reconnaissance de l’art en général et pour tous les artistes.

 

Ce fut une erreur du maire d’Hayange, mais tout le monde peut faire une erreur… Avec de l’intelligence, de la décence, un minimum de politesse, n’importe qui aurait naturellement eu la bienséance de me présenter ses excuses que j’aurais bien sûr acceptées. Mais tout le monde n’a pas ces valeurs de civisme élémentaire… Faut dire que là il n’y a pas la loi pour l’obliger à le faire. Cependant je reste réceptif à toutes améliorations de comportement. La balle est dans son camp !

 

4) Communiqué de début décembre 2014

Ma sculpture d’Hayange n’est toujours pas remise en état !

Où en sommes-nous 5 mois après cette dégradation de la fontaine d’Hayange ?

Durant le mois d’août la municipalité d’Hayange a commencé la remise en état de « l’œuf » qui avait été peint en bleu... après quelques essais, une toute petite partie a été nettoyée, non sans altérer la surface de la sculpture ! Depuis, plus rien.

Monsieur Engelmann a manifesté sa volonté de déplacer la sculpture avant de continuer les travaux sans que cette volonté ne s’exprime de façon claire et précise et sans suite d’ailleurs. Je rappelle que mon souhait est que « Source de vie » reste à la place pour laquelle elle a été prévue.

Sur les conseils de mon avocat, Me Bertrand Mertz, j’ai recherché une solution amiable à ce différend : je ne demandais que la remise en état de ma sculpture dont le sens a été dénaturée et qui depuis de long mois reste dans un état préjudiciable à sa vocation artistique. Les discussions entre mon avocat et l’avocat de M. Engelmann n’ont pas permis d’aboutir puisque le maire d’Hayange n’a tenu aucun engagement et est resté dans le flou tout au long des négociations. J’apprends aujourd’hui que l’avocat de M. Engelmann a déposé son mandat et que mon avocat se retrouve donc sans interlocuteur.

Ca suffit ! Le maire d’Hayange n’en fait qu’à sa tête et ne respecte ni mon oeuvre ni mes droits d’auteurs.

Face à l'incurie du maire d'Hayange, je viens de donner l'instruction à Me Mertz d'engager la procédure.

Toutes autres informations à ce sujet est à demander à Me Mertz.

Je remercie encore toutes celles et  ceux qui m’ont soutenu dans ma démarche pour défendre cette sculpture en particulier et l’art en général.

 

fontaineHaya 008.jpg

fontaineHaya 003.jpgfontaineHaya 009.jpg

 

 

oeuf début sans peint web.jpg

 

 


20/12/2014
0 Poster un commentaire

Mes expositions de l'été

Les rendez-vous de l’été 2014

 

Expositions d’Alain Mila

 

A Montauban

-   participation au salon de l’Espace Bourdelle « Transfigurations et métamorphoses » du 10 au 28 juin

 

A Nègrepelisse (82)

-       Médiathèque : du 8 juin au 8 septembre : «Tèrra e  colors del païs » Photos aériennes, peintures, sculptures et installation.

-       Moulin : du 5 juillet au 24 août : Sculptures métalliques avec Marie Christine

Boucher (aquarelles)

 

A Saint Antonin Noble Val (82)

-       Participation au salon d’art contemporain du 11 juillet au 15 août

 

A Caussade (82)

-       à la « Moutardière » : du 25 juillet au 8 aout : Sculptures dans le cadre des « Impromptus ».

 

A Sainte Alauzie (46170) :

-       du 1er  au 4 août : sculptures avec Salanié, Hugo, Billard, Lascoux et Touratier

 

A Mourede (32190) près de Vic Fezensac :

-       du 2 au 17 août : sculptures Dans le cadre d’Avoz’art

 

A Montcuq (46)

-   A la galerie « Le lion d’Or » : du 10 au 28 août : sculptures

 

 

Avec les « Sentinelles de la paix » :

 

-       le 24 juillet à la Yourte de Comble plane à Carnac Rouffiac (46140) à partir de 17H (fête champêtre et pose de « sentinelles de la paix »)

-       le 3 août sur la place du village à Sainte Alauzie (46170) à 17H  (randonnée « sentinelles" en musique et +)


13/07/2014
0 Poster un commentaire

Centre de registre de "Citoyens du monde"

L'association "Les Sentinelles de la paix. Une pierre posée n'est pas jetée" est depuis 2014 également centre d'enregistrement des "Citoyens du monde". Démarche en cohérence avec sa démarche de "réactivation" de la "Route mondiale de la paix" créée en 1950 par Garry Davis, André Breton (père du surréalisme), et de nombreuses personnalités de l'époque qui ont également créés "Citoyens du monde (Albert Camus, Lord Orr,  (prix Nobel de la paix) et bien d'autres. voir :  //www.recim.org/cdm/enten-fr.htm

Si vous êtes intéressés : voir le site www.lessentinellesdelapaix.org ou envoyer un e mail à sentinellesdelapaix@gmail.com

Merci de votre attention


14/06/2014
0 Poster un commentaire